« Les Vies de la Ville »: La Place des Orphelins

Située entre les hordes de touristes et les meutes d’étudiants, la Place des Orphelins est le repaire des crapules en culottes courtes et des joueurs de ping-pong. Tirant son nom de la désertion probable de parents éreintés, il n’est aujourd’hui plus possible d’y abandonner sa marmaille. Des bancs y ont été installés afin que les parents s’y couchent en attendant que leurs enfants décident de les ramener à la maison. Des habitations y abritent des histoires de famille, d’amitiés et de solitudes, tandis que sur ses pavés se nouent et se dénouent des promesses de retrouvailles et des affrontements manqués.

Reproduction d’un dessin à l’encre, crayon et aquarelle.

Papier texturé 250g.

21.00