« Les Vies de la Ville »: La Rue du Savon

La nuit tombée, la petite place, presque confidentielle, de la rue du Savon est éclairée par son café du même nom. Les loupiottes lui donne un air de guinguette, les rires montent et fusent jusqu’aux étages environnants. Mais ce que peu savent, c’est que, du haut de la terrasse cachée par les feuillages, le fantôme d’un chat veille sur ce petit monde.

Reproduction d’un dessin à l’encre, crayon et aquarelle.

Papier texturé 250g.

21.00